intermède

intermède

intermède [ ɛ̃tɛrmɛd ] n. m.
• 1597; intermedie 1554; it. intermedio, lat. intermedius
1Divertissement, représentation entre les actes d'une pièce de théâtre, les parties d'un spectacle. interlude . Intermède chanté, dansé. Intermède musical. intermezzo. Les intermèdes du « Malade imaginaire ».
2Ce qui interrompt qqch., sépare dans le temps deux choses de même nature. entracte, interruption. « Le séjour à Newstead avait été un intermède tendre et gai » (Maurois).

intermède nom masculin (italien intermedio) Événement qui interrompt le cours, le développement de quelque chose : Intermède de calme entre deux crises d'asthme. Divertissement accessoire (chœur, ballet, danse, cérémonie, ouvrage dramatique ou musical) qu'on donnait autrefois sur la scène pendant les entractes de la pièce principale. ● intermède (difficultés) nom masculin (italien intermedio) Genre Masculin : un intermède.

intermède
n. m.
d1./d Divertissement (musique, ballet, etc.) exécuté entre les actes d'un spectacle. Intermède dansé.
d2./d Ce qui interrompt la continuité d'un tout. Les vacances sont un intermède nécessaire dans l'année.

I.
⇒INTERMÈDE1, subst. masc.
A. — 1. Diverstissement dramatique, lyrique, chorégraphique ou musical s'intercalant entre les actes d'une pièce de théâtre, les parties d'un spectacle. Une sorte d'intermède orchestral, formé surtout des motifs de Nuremberg, de La Saint Jean, des Maîtres, (...) sert de trait d'union avec le tableau suivant, Maîtres Chanteurs, scène IV, acte III (LAVIGNAC, Voy. artist. Bayreuth, 1897, p. 562) :
1. ... Rébecca Bechdoldt, la grande tragédienne nationale (...) avait accepté de venir (...) en distillant, de sa voix d'or, un long poème de M. Raoul Jemm, intitulé La Femme, et pour lequel M. Maté Coczani avait composé un accompagnement et quatre intermèdes mélodiques.
MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 71.
2. En partic.
a) Divertissement chorégraphique intercalé au XVIIe siècle entre les actes d'une comédie sans en interrompre l'action. Les Intermèdes du « Bourgeois gentilhomme » de Molière. M. Antoine a également replacé dans la pièce [le Malade imaginaire] les intermèdes qui en font partie : l'intermède de Polichinelle — (...) entre le premier et le deuxième acte (LÉAUTAUD, Théâtre M. Boissard, t. 1, 1926, p. 140).
b) Courte pièce, le plus souvent bouffonne, intercalée au XVIIIe siècle entre les actes d'un opéra sans rapport avec lui et d'où est né l'opéra comique. « La Servante maîtresse », intermède de Pergolèse.
B. — Au fig. Événement qui interrompt provisoirement le cours des choses; période qui fait diversion dans le temps :
2. Mais la Marie de chez nous cache sauvagement sa petite tête dans les jupes de sa protectrice. (...) c'est tout ce que les nouveaux cousins en apercevront ce soir. — Elle a pourtant voulu descendre, regrette Noelle. — Donne-lui un morceau de pompe, prononce l'oncle Blaise, et fais-la remonter. Juste après cet intermède se produisit un incident qui frappa beaucoup Augustin.
MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 47.
REM. Intermède entre comme 1er élém. dans qq. mots composés. a) Intermède-ballet, subst. masc. Lulli (...) composa la musique pour les intermèdes-ballets de Molière : la Princesse d'Élide (1664), Pourceaugnac (1669) (ROUGNON 1935, p. 346). b) Intermède-bouffe, subst. masc. C'est dans les intermèdes-bouffes de la comédie et de l'O[péra] italiens que réside la vraie origine de l'O[péra]-comique (BRENET, Dict. prat. et hist. mus., 1926, p. 308).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. 1762-1878. Étymol. et Hist. 1. a) 1554 intermedie « divertissement donné entre les diverses parties d'un spectacle, surtout entre les actes d'une pièce de théâtre » (MELIN DE SAINT-GELAYS, Sophonisbe ds Œuvres, éd. P. Blanchemain, t. 3, p. 168 : Première intermedie [cf. Advertissement, p. 162 : Intermedie signifie pause, à la manière de France, ou scene, selon les Latins]), seulement au XVIe s., v. HUG.; b) 1597 intermede (OLLENIX DU MONT-SACRÉ [N. DE MONTREUX], Arimène, Au lecteur ds R. XVIe s., t. 15, p. 162); 2. 1682 « événement qui interrompt provisoirement la continuité de quelque chose » (LA FONTAINE, Le Quinquina ds Œuvres, éd. H. Régnier, t. 6, p. 336, 297 : Otez le temps des soins, celui des maladies, Intermède fatal qui partage nos vies); 3. mus. a) 1765 synon. d'opéra-bouffe (Encyclop.); b) 1894 intermède instrumental [ici, à propos de l'aria n° 18 du Messie de Haendel] (COMBARIEU, Rapp. mus. et poés., p. 244). Empr. à l'ital. intermedio, attesté au sens 1 dep. XVIe s. (MACHIAVEL ds BATT.), au sens 2 dep. 1669 (TESAURO, ibid.), d'abord adj. signifiant « qui représente un état de transition » (dep. 1502, Fr. MARTINI, ibid.), empr. au lat. intermedius « id. ». Fréq. abs. littér. : 110. Bbg. GOHIN 1903, p. 230. - HOPE 1971, p. 203. - WIND 1928, p. 123.
II.
⇒INTERMÈDE2, subst. masc.
Vieux
A. — CHIM. Substance facilitant la combinaison de deux ou plusieurs corps. Synon. mod. milieu, médium. L'église anglicane, qui nous touche d'une main, touche de l'autre ceux que nous ne pouvons toucher (...) peut être considérée comme un de ces intermèdes chimiques, capables de rapprocher les éléments inassociables de leur nature (J. DE MAISTRE, Consid. sur Fr., 1796, p. 23) :
Si l'on réduit en poudre grossière, et qu'on abandonne à leur décomposition spontanée des matières végétales riches en mucilage, comme, par exemple, des amandes dans lesquelles cette substance sert d'intermède à la mixtion de l'huile; au bout d'un tems plus ou moins long, on s'aperçoit que ces matières se réduisent d'elles-mêmes en poudre plus fine...
CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 254.
B. — Loc. prép. Par l'intermède de. À l'aide de, au moyen de. Synon. mod. par l'intermédiaire de. Les animaux (...) qui ne respirent que par l'intermède de l'eau qu'ils font passer entre les feuillets de leurs branchies, ont toujours ces deux troncs [de leurs artères] séparés (CUVIER, Anat. comp., t. 1, 1805, p. 49).
Prononc. et Orth. : []. Ac. 1694 et 1718 : intermede; dep. 1740 : -mède. Étymol. et Hist. 1702 « substance grâce à laquelle deux corps peuvent s'unir » (HOMBERG ds Mém. de l'Acad. des Sciences, p. 48). Empr. au lat. intermedius (intermède1) par la langue des chimistes.

1. intermède [ɛ̃tɛʀmɛd] n. m.
ÉTYM. 1597; intermédie, 1554; ital. intermedio, du lat. intermedius. → 2. Intermède.
1 (Mil. XVIIe). Divertissement, représentation entre les actes d'une pièce de théâtre, les parties d'un spectacle ( Entremets, vx). → Fil, cit. 10; gambade, cit. 1. || Jouer des intermèdes pendant les entractes. || Intermède de musique, en musique. || Les intermèdes du Malade imaginaire, du Bourgeois gentilhomme, de Molière. || Au XVIIe siècle en Italie, l'intermède musical, intercalé entre les actes d'une tragédie, d'un opera seria devint « une sorte d'opéra en miniature » (Hodeir).
1 La cérémonie turque (…) se fait en danse et en musique, et compose le quatrième intermède.
Molière, le Bourgeois gentilhomme, IV, 5.
2 Nous applaudissons beaucoup à cette idée de couper une représentation par des intermèdes dont l'attrait consiste dans la contemplation de belles jeunes femmes habilement groupées (…)
Th. Gautier, Souvenirs de théâtre…, p. 54.
2 (1682, cit. 3). Ce qui interrompt quelque chose, sépare dans le temps deux choses de même nature. Arrêt, entracte, interruption. || Intermède qui interrompt, coupe la carrière (2. Carrière, cit. 17) de quelqu'un. || Divin intermède. Interlude. || Jour d'été polaire, sans intermède de nuit. Intervalle (→ Crépuscule, cit. 2).
3 Ôtez le temps des soins, celui des maladies,
Intermède fatal qui partage nos vies.
La Fontaine, Poème du quinquina, I (1682).
4 Seul dans la campagne avec un être qu'il aime, un homme est rarement malheureux. Le séjour à Newstead avait été un intermède tendre et gai. Dès que Byron revint à Londres, il retrouva la tempête.
A. Maurois, la Vie de Byron, II, XX.
3 Hist. de la mus.(1765). Petit opéra, opéra bouffe.(1894). Interlude. Intermezzo.
HOM. 2. Intermède.
————————
2. intermède [ɛ̃tɛʀmɛd] n. m.
ÉTYM. 1702; lat. intermedius, de inter « entre », et medius « qui est au centre ».
1 Didact., vx. Ce qui, étant placé entre deux choses, permet à l'une d'agir sur l'autre ( Intermédiaire). || « C'est par l'intermède de l'eau que s'opèrent (…) les concrétions… » (Buffon).
2 (1845). Techn. (pharm.). Substance employée pour faciliter la mixtion, le mélange des ingrédients.
HOM. 1. Intermède.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Intermede — Intermède Le Devin du village de J. J. Rousseau. Un intermède est une danse, couplet, chœur de musique, etc., placé entre les actes d’un ouvrage dramatique, en vue d’abréger la longueur de l’entracte pour les spectateurs. Dans le théâtre antique …   Wikipédia en Français

  • Intermede — In ter*mede, n. [F. interm[ e]de, fr. L. inter between + medius, adj., middle; cf. It. intermedio. Cf. {Intermezzo}.] A short musical dramatic piece, of a light and pleasing, sometimes a burlesque, character; an interlude introduced between the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • interméde — фр. [энтэрмэ/д] intermedio лат., ит. [интэрмэ/дио] интермедия …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • intermede — INTERMEDE. s. m. Sorte de representation & de divertissement, comme ballet, danse, choeur &c. entre les actes d une piece de Theatre. Des intermedes en musique. des intermedes agreables …   Dictionnaire de l'Académie française

  • intermède — (in tèr mè d ) s. m. 1°   Ce qui est placé entre, et, particulièrement, sorte de divertissement et de représentation, comme ballet, danse, choeur, etc. entre les actes d une pièce de théâtre. Intermèdes de musique, en musique. •   Les comédiens… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Intermède — Le Devin du village de J. J. Rousseau. Un intermède est une danse, couplet, chœur de musique, etc., placé entre les actes d’un ouvrage dramatique, en vue d’abréger la longueur de l’entracte pour les spectateurs. Dans le théâtre antique, les… …   Wikipédia en Français

  • INTERMÈDE — s. m. Sorte de représentation et de divertissement, comme ballet, danse, choeur, etc., entre les actes d une pièce de théâtre. Intermèdes de musique, en musique. Intermèdes agréables. Les intermèdes du Malade imaginaire. Les pièces de théâtre ne… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • intermède — noun see intermede 2 …   Useful english dictionary

  • INTERMÈDE — n. m. Sorte de représentation et de divertissement, comme ballet, danse, choeur, etc., entre les actes d’une pièce de théâtre ou d’un spectacle. Intermèdes de musique, en musique, Intermèdes bouffons. Les intermèdes du Malade imaginaire . Par… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • intermede — in·ter·mede …   English syllables

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”